Conseils logiciel CAO

Computer aided design : comment choisir son logiciel ?

Désormais incontournable dans bon nombre d’entreprises, le CAD, computer aided design, est un choix technologique difficile qui doit bien être étudié.
En effet, vus les prix des solutions de conception 3D présentes sur le marché, il vaut mieux ne pas se tromper. Alors, comment choisir son logiciel de design CAD ?

Interopérabilité nécessaire

A l’heure actuelle, le computer aided design est avant tout un outil d’échange et de partage avec d’autres acteurs : partenaires, collaborateurs, clients… Quelle que soit l’avancement du projet, il est crucial de pouvoir mettre en place un processus collaboratif de travail.

Or, l’interopérabilité, c’est-à-dire la possibilité de traiter un même fichier avec différentes solutions, est assez mauvaise sur le secteur. Le problème vient des informations associées à chaque conception. En effet, au cours de la conception assistée par ordinateur, le logiciel CAD construit deux choses :

  • L’objet dans sa représentation géométrique.
  • L’historique de construction.

L’historique de construction reprend étape par étape les fonctions et les manipulations appliquées sur l’objet. De cette manière, il est bien plus facile de corriger une erreur, modifier un point ou même reprendre le processus de conception.
Or, lors d’un export de fichier vers un autre logiciel, c’est souvent cet historique qui disparaît. Ne reste plus qu’une représentation géométrique difficile à reprendre.

La première chose à faire est donc de s’assurer de la parfaite compatibilité de sa propre solution avec celle de ses partenaires.

Difficile équilibre budget/besoin

C’est souvent ici que le bât blesse. En effet, l’informatique d’aide à la conception coûte globalement assez cher. Un logiciel puissant et durable de dessin assisté par ordinateur, notamment en 3D, coûte au bas mot 6 000 euros.

Bien sûr, il existe des solutions génériques moins coûteuses. Néanmoins, elles seront vite limitées :

  • Pas de simulation possible ;
  • Pas de possibilité de création d’un système complexe.

Ainsi, même si, au moment de l’achat, les besoins en modélisation sont moindres, il faut malgré tout envisager l’avenir et prévoir les évolutions de ces besoins. Par ailleurs, il y a peu de chances pour que les partenaires, collaborateurs et/ou clients soient équipés de solutions génériques.

Enfin, choisir une solution très connue est aussi un gage de durabilité : les grandes marques sont présentes depuis plus de 20 ans et continueront de proposer des mises à jour, de la maintenance et de la formation. C’est donc un investissement d’avenir.

Formation

En dernier lieu, avant de choisir son offre de computer assisted design 3D, il faut s’assurer que le fournisseur propose des formations de qualité et un suivi client dans l’utilisation du logiciel.

Même si l’ergonomie a énormément évolué ces dernières années, ces applications restent des solutions professionnelles très techniques. Une formation est donc indispensable à une bonne prise en main et une exploitation optimale de son produit.

 

Articles relatifs:

  1. Comment choisir son logiciel de dessin ?
  2. Zoom sur les solutions de design CAD
  3. Architecture et logiciel CAO : un partenariat profitable